Beijing et grand mur

Suite à notre mésaventure, nous avons recroisé la fille qui nous avait vendu les billets pour la fausse excursion à la grande muraille. Ce qui nous a fait perdre à nouveau une demi-journée mais nous avons eu le plaisir de voir notre arnaqueuse passer par toute les couleurs. Je vous passe les détails mais au final la police n’a pas été d’un grand secours. Pas de prise d’identité, pas de réprimande. Ils ont juste demandé à ce qu’elle nous rembourse l’excursion mais pas le contenu du porte-monnaie volé car nous n’étions pas dans le commissariat de l’arrondissement où avait eu lieu le vol… (ô mystérieuse organisation des forces de l’ordre). Et moi qui croyais la police chinoise redoutable.

En optant pour un trajet en train simple et peu cher, nous avons finalement vu la longue muraille de Chine (qui n’est pas très haute (5/6m)). Gengis Khan n’avait qu’à bien se tenir. Les 6700 km de fortifications dans le nord très vallonné de la Chine ont joué un rôle dissuasif et les armées mongoles ne sont pas repassées par là. Je dis repasser car il y a une ville tatare au centre de Pékin, datant de la dynastie Yuan (XIIIème) fondée par un empereur… mongol. Ce sont les dynasties suivantes qui donnèrent sa forme actuelle à la grande muraille.

[Photos dans quelques jours… il faudra patienter]
EDIT : voilà :-) 

2 réflexions au sujet de « Beijing et grand mur »

    • Non non ! Pas de neige du tout fin avril. Beaucoup de brume et températures agréables.
      C’est le noir et blanc qui donne un aspect étonnant aux arbres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook