3 mois en Asie : le bilan !

Si je n’ai pas publié de nouvel article depuis le 16 mai dernier, c’est que nous sommes revenus en France… Et oui, tous les voyages ont une fin ! Nos contrées, trop longtemps délaissées, se languissaient de nous (j’en suis sûr).

Avant de tirer un bilan de ce périple à travers l’Asie, laissez-moi tout d’abord combler un oubli : Helsinki ! En effet, avant et après notre saut de puce en Laponie, nous sommes passés par la capitale finlandaise. Je ne sais pas si les facteurs extérieurs (la proximité du retour, les amis finlandais, le magnifique soleil) ont biaisé mon regard, mais j’ai vraiment trouvé la ville agréable à vivre. A taille humaine et active, Helsinki offre à ses 600 000 habitants et à ses touristes une vue sur la mer baltique calme et reposante. Larges avenues et parcs apportent de la verdure. (La Finlande est un pays extrêmement vert avec 68% de forêt sur son territoire (plus 180 000 lacs et autant d’îles)). Bref, j’ai bien aimé.

Notre périple de trois mois (de mi-février à mi-mai) nous aura emmené dans 9 pays : Thaïlande, Birmanie, Cambodge, Vietnam, Hong-Kong, Chine, Mongolie, Russie, Finlande (+ une escale à Copenhague au retour qui ne compte pas ;-) Voir carte : http://bit.ly/asiatripmap
C’était la première fois que je m’aventurais à des vacances si longues (jusqu’à maintenant, je n’étais jamais parti plus de 15 jours quelque part) et je pense que c’est difficile d’en profiter pleinement pendant une si longue période. La motivation fait des hauts et des bas et le dixième temple bouddhiste vous captive moins que le premier. Le rythme que l’on s’était imposé était également trop soutenu. Les transports incessants – nous étions rarement plus de 3 jours dans une même ville – sont fatiguants (et il ne faut pas négliger le paquetage/dépaquetage du sac…). Mais le fait de changer si souvent de pays, de culture, de langue, redonnait tout à coup un nouvel élan, fort salutaire.

Globalement, le bilan est bien sûr extrêmement positif. Même si je ne le referais sans doute pas sous la même forme, ce périple à travers l’Asie a été une succession de découvertes, d’émerveillements, de rencontres et d’ouvertures sur un monde en pleine mutation. A une époque où les classes moyennes des pays développés peuvent se permettre de pareilles aventures au bout du monde, les modes de vie dans les pays « en développement » ont parfois trois siècles de décalage. Le Kirghize, rencontré dans le transsibérien, qui laisse sa famille plusieurs mois pour aller travailler en Russie, ou le Quatari, rencontré à Hong-Kong, qui trouvait Munich pratique pour des vacances parce que toutes les capitales européennes sont proches, sont aux deux extrémités d’une planète globale. Une planète où les moyens de transport ont considérablement réduit les distances mais ont encore fort à faire sur le rapprochement des cultures.

A bientôt pour un prochain voyage !

P.S.: Point de vue budget, nous avions prévu 3500€ par personne et n’avons dépassé que de 500€, ce qui reste raisonnable. Ceci inclut absolument tout : avions, trains, bateaux, chameaux, hôtels, auberges, nourritures, fourmis, vaccins et visas ! (Les cadeaux ne sont pas pris en compte dans le budget)

Une réflexion au sujet de « 3 mois en Asie : le bilan ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook